Tout n’a pas été si facile pour Manchester United, mais les hommes de Mourinho ont fini par s’imposer à West Ham (0-2), grâce à Mata et Ibrahimovic. Feghouli a été expulsé dès la 15e minute.

Avec la victoire de City et le nul de Liverpool plus tôt dans la journée, en attendant le match d’Arsenal demain et l’énorme Tottenham – Chelsea mercredi, Manchester United se doit de prendre des points dans le London Stadium de West Ham. Problème, les Hammers sont en forme ces dernières semaines et le montrent avec Lanzini (10e, 44e) ou Antonio (53e, 60e). Mais les Hammers, qui jouent à dix depuis l’expulsion de Feghouli dès le quart d’heure de jeu, finissent par craquer quand Mata reprend un bon débordement de Lingard (1-0, 63e). Zlatan Ibrahimovic, hors-jeu, fait le break à quelques minutes du terme (2-0, 78e) et Manchester United revient à la hauteur de Tottenham, 5e. La lutte est féroce au sommet de la Premier League.

Le coaching gagnant de Mourinho
Il avait décidé de se passer de Martial, Mata et Rashford au coup d’envoi. Si le Français n’est pas monté au jeu, les entrées de Juan Mata (46e) et Marcus Rashford (58e) ont fait la différence, l’Anglais utilisant sa vitesse pour déposer son vis-à-vis et servir Mata, la tête froide pour conclure sans contrôle. Autre coup gagnant de José Mourinho, le choix de laisser sur le terrain un Ibra invisible mais finalement décisif. Le Suédois ne s’arrête plus de marquer, et Manchester United en est six victoires d’affilées et onze matchs sans défaites en Premier League. Ce n’était plus arrivé depuis la fin de l’ère Ferguson.

Feghouli, première manquée
Il l’a attendue de longues semaines. Finalement récompensé pour son investissement à l’entraînement par son coach Slaven Bilic, Sofiane Feghouli aura vécu une première titularisation cauchemardesque. Le Franco-Algérien a plombé le bon début de match de son équipe par une expulsion dès la 15e minute pour un gros tacle sur Phil Jones. Si la décision de M. Dean paraît sévère, reste qu’après sa non-sélection pour la CAN avec l’Algérie, l’ancien Grenoblois a vécu une bien triste semaine.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here