Le Brésil ébranlé par une affaire de viande contaminée: l’Algérie est-elle touchée?

Le Brésil ébranlé par une affaire de viande contaminée: l’Algérie est-elle touchée?

0
1235

L’Algérie devrait s’inquiéter étant l’un des importateurs de la viande brésilienne, mais déjà et selon, O globo, l’Union Européenne, la Corée du Sud, la Chine et le Chili ont annoncé des mesures temporaires restreignant l’entrée de la viande brésilienne sur leurs marchés. Et ce suite à une opération d’inspection irrégulière menée le 17 mars dernier, par plus de 1000 agents de la Police Fédérale aux abattoirs du Brésil. Au total 21 entreprises exportatrices sont soupçonnées de commercialiser de la viande avariée, dont de grosses boites telles que  BRF Brésil laquelle est accusée de payer des pots de vin pour éviter la fermeture d’une unité à Mineiros (GO) et qui aurait exporté des produits contaminés et JBS. Ainsi que de petits sociétés exerçant dans le domaine du froid telles que Mastercarnes et Peccin, Parana. Cinq de ces 21 entreprises ont  été suspendues à titre préventif dont 4 sont empêchées d’exporter vers L’UE et Hong Kong. L’enquête qui est en cours a donné lieu à 26  arrestations préventives, 11 emprisonnements temporaires, ainsi que 111 recherches de personnes impliquées. Le plus grand exportateur de viande au monde fait face à une grosse affaire d’octroi de licences dans laquelle seraient impliqués des inspecteurs du ministère de l’Agriculture et de l’approvisionnement du bétail. Le président Temer pour rassurer les principaux pays clients a convié 19 ambassadeurs à un barbecue dans un restaurant dimanche à Brasilia, soulignant que cette affaire ne devrait pas porter préjudice à toute la filière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here