Coopération algéro-canadienne : L’entrepreneuriat féminin, un facteur clé

0
1439

L’Ambassade du Canada en Algérie et le Forum des chefs d’entreprises, en collaboration avec le Conseil de développement Canada Algérie, ont organisé, le 3 juillet 2017 à Alger, une conférence sous le thème «Les relations économiques Canada (Québec) – Algérie : Comment l’entrepreneuriat féminin peut accélérer sa croissance ».

Coopération algéro-canadienne : L’entrepreneuriat féminin, un facteur cléCet événement fait suite à la mission d’affaires organisée par le Forum des Chefs d’Entreprise, du 09 au 12 avril 2017 au Canada. De fructueux  échanges ont permis, à cette occasion,  d’identifier de nombreuses opportunités de partenariat notamment dans les secteurs de l’énergie, l’agriculture et les TIC.

En présence de Mme Lise THERIAULT, la Vice-première ministre du Québec, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine ; le Président du COS,  Mr Sid Ahmed TIBAOUI, a mis l’accent sur le renforcement des relations économiques entre l’Algérie et le Canada et particulièrement le Québec.

En ce sens, il a relevé que cette rencontre a été tenue au lendemain du vol inaugural d’Air Canada Montréal/Alger.  Cette nouvelle ligne aérienne est significative à plus d’un titre dans la mesure où elle constitue un nouveau pas dans le développement des relations économiques et commerciales entre l’Algérie et le Canada.  «Je suis persuadé que cette action symbolique est le prélude d’une nouvelle ère dans la coopération économique entre nos deux pays», a estimé M. TIBAOUI.

A propos de la rencontre, M. TIBAOUI a mis en avant le travail réalisé par le FCE en termes de promotion de l’entrepreneuriat féminin. «Nous sommes persuadés que l’un des facteurs de réussite du processus de diversification de l’économie algérienne est celui qui consiste à libérer les initiatives des femmes qui arrivent à se défaire du carcan social et à avancer pour être les actrices du développement socio-économique du pays», a-t-il soutenu. Et d’ajouter qu’en Algérie, «la percée des femmes au gouvernement, au parlement où un quota obligatoire est réservé aux femmes, dans les différentes institutions et dans le monde de l’entreprise n’est pas le fruit du hasard mais le résultat d’une politique nationale insufflée par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika qui a engagé une révision de l’arsenal juridique et des mesures significatives pour permettre aux femmes d’assumer pleinement leurs rôles dans la société, dans le marché du travail et en politique.»

En revanche, les femmes restent sous-représentées dans les sphères économique et politique, malgré les avancées notables réalisées. La participation des femmes pour la création d’entreprises est de moins de 13% contre plus de 87% pour les hommes. Jusqu’à fin 2015, l’Algérie comptait seulement 136 204 femmes d’affaires. Pour remédier à cette situation, le FCE s’est engagé à les accompagner et à les soutenir, particulièrement celles qui se distinguent dans des secteurs stratégiques tels que les TIC et les énergies renouvelables, afin qu’elles puissent exercer leurs droits dans tous les domaines dont celui d’investir et d’entreprendre librement. En ce sens, la rencontre sur l’entrepreneuriat féminin donne aux femmes entrepreneures la possibilité de trouver des partenaires et de promouvoir leurs entreprises et leurs produits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here